PHOENIX +

Algérie FiguigIllustration: La promotion des paysages oasiens au travers des affiches touristiques de l’époque coloniale.
 
BIOARCHIVE
Acclimatation et histoire du paysage
Les plantes tiennent une place importante dans l’histoire des sociétés, en matière d'économie et de traditions, mais aussi dans l’évolution des cultures et des identités. C’est plus particulièrement le cas du palmier, et notamment du dattier, dont l’introduction accompagne la naissance des grandes civilisations de l’Antiquité. Au-delà de son importance économique, la phéniciculture a ainsi joué un rôle majeur dans l’histoire des contacts entre les cultures méditerranéennes et bien au delà. La domestication des plantes concerne en fait une vaste aire géographique ainsi qu’un grand nombre de végétaux, dont la vigne, l’olivier et les céréales pour les plus anciennes de ces introductions. Le  monde méditerranéen est ainsi affecté de longue date par de profondes évolutions paysagères, lesquelles relèvent le plus souvent d'événements historiques, comme les guerres et les invasions qui ont pu conduire à l'abandon des plaines littorales. L'anthropisation a par ailleurs été responsable de véritables catastrophes écologiques, avec par exemple les processus de désertification. Elle a aussi donné naissance à des écosystèmes et à des agrosytèmes originaux.

RECHERCHES

Diadromi: itinéraires, territoires et identités

Late_Medieval_Trade_Routes

Consacrées au monde méditerranéen, nos recherches, publications et expositions s'attachent à l’histoire des grands itinéraires d’échanges et de contacts qui ont façonné ces sociétés. Elles portent notamment sur le commerce et le patrimoine maritime, ainsi que sur les métiers et les corporations. Elles concernent par ailleurs les modes d'appropriation des territoires, leurs représentations et leurs impacts identitaires. Les plantes introduites au fil des siècles font aussi l’objet de nos recherches en matière d’agriculture, d’ethnobotanique et d’histoire des paysages. Il s’agit essentiellement, entre l’Antiquité et la Renaissance, des palmiers, des agrumes, des plantes à parfums et des cultures florales. A l’époque moderne, avec l’essor de la villégiature, une multitude d’autres espèces seront introduites dans le cadre des jardins d’agrément. C'est aussi l'époque qui voit la naissance de l'écologie et l'émergence de nouveaux rapports des sociétés au territoire.

En savoir plus sur le projet Bioarchive

 

METHODOLOGIE

Les représentations paysagères sont au centre de nos recherches, ainsi que les modalités concrètes qui accompagnent leurs évolutions contemporaines, en direction notamment du tourisme et de la gestion des espaces verts urbains. Les investigations actuellement conduites dans le cadre du projet de Bio-Archive portent notamment sur les thématiques suivantes:
* Les caractéristiques écologiques des principales aires d’introduction et d’acclimatation de matériel végétatif;
* Les dimensions économiques et culturelles de l’acclimatation dans l'histoire des sociétés;
* L’impact des représentations paysagères de l’espace vécu sur l’appropriation identitaire des territoires.
 
L’histoire des paysages, de leurs évolutions, de leurs représentations et des modalités de leur appropriation sociale relève de plusieurs disciplines.
* La phytosociologie est la science des groupements de végétaux. Elle permet de décrire les écosystèmes qui ont permis les premières expériences d’acclimatation, et de comprendre leurs évolutions.
* L’ethnobotanique traite de la nature et de la culture des plantes, en relation avec leurs usages traditionnels. Elle donne un accès pertinent à l’histoire de l’acclimatation et de son impact sur l’évolution des économies agraires et des techniques de culture.
* L’histoire de l’art s’est attachée de son côté à l’apparition des premières figurations paysagères lors de la Renaissance en Occident. Elle a mis en évidence leur importance dans les relations entre les représentations des territoires et les modalités identitaires de leur appropriation. Elle a aussi permis la prise en compte de l’iconographie en tant que source documentaire.
* L’Ecologie du paysage est une discipline intégrative, proche de la géographie. Elle s'intéresse aux échelles spatiales dites «éco-paysagères», centrées sur l'homme et ses activités, et offre un cadre synthétique approprié à une approche globale de l’histoire des paysages dans le monde contemporain.

 

BIBLIO & LINKS

BRUNON Hervé 2006. L’essor artistique et la fabrique culturelle du paysage. In: Studiolo. Revue d'histoire de l'art de l'Académie de France à Rome, n° 4, 2006, p. 261-290. Link: http://halshs.archives-ouvertes.fr/
ROQUES Céline 2002. Petite histoire du paysage occidental. Un genre en quête de reconnaissance. Toulouse, Musée des Augustins, 13 p. Link: http://www.edu.augustins.org/
CHENET-FAUGERAS Françoise 1994. L'invention du paysage urbain. In: Romantisme, 1994, n°83. La ville et son paysage, pp. 27-38. Link: http://www.persee.fr/

 
 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email