Corse

Bastia San Martino di Lota processionIllustration extraite des archives de la Confrérie de San Martinu di Lota (région de Bastia).
 
L'originalité corse s'exprime plus particulièrement dans la confection des pullezzule ou "grands palmes". Elles sont composées de folioles de palmes tressées, représentant des motifs choisis parmi des thèmes religieux. De nos jours, cette tradition demeure particulièrement vivante dans plusieurs régions de l'île.

PRESENTATION

Il y a encore une vingtaine d’années, les palmiers faisaient en Corse l’objet d’une ligature, destinée à donner aux feuilles une couleur blanche. Une fois récoltées, les palmes étaient enterrées pour être conservées à l’abri de la lumière. Cette tradition est vraisemblablement récente et inspirée des techniques en œuvre en Ligurie. L’île fut en effet tout au long du moyen-âge sous domination génoise, et la présence de palmiers en Corse n’est attestée qu’à partir du 19° siècle. L’absence de mentions historiques incite toutefois à la prudence. Le climat de l’île est en effet propice à la présence du palmier.
 
En savoir plus
Fêtes religieuses et Corse authentique: le Dimanche des Rameaux.

 

TRESSAGES

Lire l'article
ROC Isabelle, 1998.
Rameaux et pullezzule. Chefs d'oeuvre de tradition populaire.
In: Strade 6, 17-35.
 
Abstract
Les pullezzule corses sont constituées de l’assemblage de motifs de palmes tressées, généralement réunies sur un support métallique, autrefois fait de branches de châtaignier. Ces tressages originaux sont réalisés par les membres des confréries. Leur confection obéit à des règles strictes, définissant aussi bien les conditions et l'organisation du travail, que le financement ou le choix des motifs. Les confréries rivalisent de savoir-faire, d'adresse et d'originalité, dans l'élaboration de la plus belle pullezzula, allant jusqu'à des tressages de plus de 16 brins. Ces réalisations font penser, par leur caractère collectif, leur facture méticuleuse et leurs motifs empruntés à l'architecture sacrée, à des influences monastiques.
 

GALLERY: ARTISANAT DE LA PUZZELLULA A BASTIA

 

PROCESSIONS

Lire l'article
BENEDETTI Davia 2012.
La granitula de la Santa du Niolu.
In: Antropologia e Teatro, N° 3 (2012), 23p.
Abstract
Cas unique dans le monde chrétien, les palmes tressées ornent les croix portant le Christ lors des processions du Vendredi Saint, la Cerca et la Granitula (aussi appelée Lumaga a Corte). Ces processions sont organisées par les confréries locales. Chaque confrérie parcourt alors l’ensemble du territoire de la commune, et ses différents quartiers. Des règles strictes régissent leurs itinéraires. Ces processions peuvent durer toute la journée. Elles donnent aussi lieu à des danses collectives dont l’origine remonte à l’Antiquité. Tous ces éléments font des traditions corses un cas atypique dans le corpus général des célébrations chrétiennes.

 

BIBLIO & LINKS

BIBLIOGRAPHIE
MANCINI Silvia 1992. Le rituel du labyrinthe dans l'idéologie de la mort en Corse. In: Revue de l'histoire des religions, tome 209 n°1, 1992. pp. 23-53. Link : http://www.persee.fr/
 
LINKS
Ferveur du Vendredi Saint dans les micro-régions de Corse
 
VIDEOS
Les processions de la Granitula en Castagniccia
Francois Romei
La Granitula à Carcheto et à Pied'orezza
Francois Romei
La granitula en Castagniccia le vendredi Saint.
Francois Romei
Procession de A Lumaga à Corte
Francois Romei
La procession de la Cerca à Erbalunga 
Francois Romei

 
 

Print Friendly, PDF & Email