Egypte

Rameaux Egypte couronnes ElrahebDimanche des palmes en Egypte (photographie de Nagy El Raheb)
 
L'Église copte est une Église orthodoxe orientale autocéphale. Elle est considérée comme la plus ancienne des Eglises chrétiennes d’Orient, suivant la tradition rapportée par Eusèbe de Césarée (Hist. Eccl., II, XVI): "Pierre établit aussi les églises d'Egypte, avec celle d'Alexandrie, non pas en personne, mais par Marc, son disciple". La première communauté chrétienne aurait ainsi été fondée par l’apotre Marc en 47 AC, à Alexandrie. Par la suite, l’Egypte allait devenir un foyer majeur en matière de théologie, avec l’école du Didaskaleion d'Alexandrie, ouverte en 190 par Pantène. Outre la théologie, elle enseignait les sciences, les mathématiques et les lettres. Jusqu’au V° siècle, l’Egypte demeure au centre du monde chrétien, avec des penseurs comme Clément d’Alexandrie, Origène, Athanase et Cyrille. Elle donne aussi naissance à un courant mystique de premier plan, l’érémitisme, issu de l'essor des premiers monastères dans le désert de la Thébaide. Les palmiers occupent une grande place dans la vie quotidienne des moines d’Orient, comme en témoigne l’ornementation des cellules des monastères. Parmi les principaux maîtres spirituels du monachisme on trouve, entre autres, Antoine, Paul l’ermite ou Pacôme. Leurs disciples vont être à l’origine de l’évangélisation de l’Europe à partir du monastère des îles de Lérins, sur la Côte d’Azur, où l’on attribue aussi à un ermite égyptien, Saint Ampèle, la fondation de la palmeraie rituelle de Bordighera.

TRESSAGES

Les palmes blanches et tressées sont omniprésentes dans la liturgie copte du Dimanche des Palmes. La croix portée par le prêtre est ainsi ornée de palmes tressées. Les pains de la messe, les prosphora, sont eux aussi décorés de palmes tressées en forme de croix et placés dans un panier en palmes, le qurban. On confectionne encore, pour l’office, une croix de palmes et de branches d'oliviers ornée de bougies. Les enfants portent des couronnes tressées. On note aussi des images décorées de palmes et surtout la confection des petits ânes, un tressage commun aux Juifs de Tunisie et aux Grecs de Zachintos.
 
Les tressages du Palm Sunday en Egypte par Nagy El Raheb
 
VIDEOS
Mina Thomas
Palm Weaving for Palm Sunday: Coptic Egyptian Orthodox Style-Part 1 : How to make a simple knot, ring, and bracelet/watch
Palm Weaving for Palm Sunday: Coptic Egyptian Orthodox Style-Part 2 : How to make a Cross

 

BIBLIOGRAPHIE

LANNE E. 1961. Textes et Rites de la Liturgie Pascale dans l'ancienne Eglise Copte. In: L’orient Syrien, Vol. vi Fasc. 2. Linkhttp://www.copticchurch.ch

LEPAGE C. 1997. Première iconographie chrétienne de Palestine. Controverses anciennes et perspectives à la lumière des liturgies et monuments éthiopiens. In Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 141e année, N. 3, 1997. pp. 739-782. Link : http://www.persee.fr/

 

ICONOGRAPHIE

Happy Palm Sunday (Egypt & H5)
Autres photos de Nagy El Raheb sur son site web
 
Souccoth, le Palmier et le Chameau
La technique de confection du petit âne, appelé chameau chez les Juifs tunisiens

 
 

Print Friendly