Sanremo-Bordighera

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le palmier-dattier, Phoenix dactylifera, présente une diversité génétique exceptionnelle qui se traduit par l’existence d’une grande variation dans le phénotype au niveau phénologique (étalement de la floraison, fruits persistants ou non, etc.). Cette diversité nous a conduit à mettre en place des recherches comparatives visant à la description de son cycle reproducteur. L'un des enjeux de ces recherches concerne le réchauffement du climat et son impact économique pour les régions de production dattière. Il s'agit aussi de savoir si le palmier dattier pourrait être un indicateur fiable de ces mêmes changements.
 
Climat
Malgré sa localisation septentrionale (Latitude: 43° 49' Nord – Longitude: 7° 46' Est), le climat de la région correspond aux normes moyennes du climat méditerranéen. Les hivers sont doux et humides, les gels étant rares (quelques nuits par an) et faibles (le minimum annuel se situe aux alentours de -1 ou -2  C), car la ville est protégée des vents froids par les montagnes qui l'entourent. Les étés sont chauds et très secs, avec des précipitations extrêmement faibles notamment en juillet. L'automne est par contre une période soumise à des pluies fréquentes et abondantes, ainsi que le printemps dans une moindre mesure. Ces saisons sont également marquées par la présence du sirocco, qui en plus d'une légère vague de chaleur, transporte du sable saharien.
 
Protocole
L'étude conduite en 2008 – 2009, en collaboration avec le CSRP (Italie), l’IRD et le CRP (France) a porté sur 200 palmiers, qui ont fait l’objet d’un étiquetage, d’une cartographie, d’une documentation photographique, d’un suivi phénologique et d’une caractérisation morpho-génétique. En ce qui concerne l'échantillonnage, voici les critères retenus:
* la répartition sur 2 zones :
– la 1ère est localisée à San Remo, sur le front de mer de l’ancienne colonie touristique, avec plus d’une centaine de palmiers.
– la 2nde se trouve à Bordighera, là encore dans la zone historique de la villégiature mais à distance du bord de mer.
Ce choix a montré des micro-différences significatives.
* la taille retenue = 200 arbres. Elle a permis la mise en évidence des particularités les plus rares, comme les floraisons hors-saisons, précoces ou anormales.
* le sex-ratio idéal = 50, a été possible ici du fait de l’absence de sélection des pieds femelles pour la production de dattes.
* la diversité génétique : le génotypage préliminaire a montré une diversité importante pour l’échantillon retenu, un atout pour ce type d’études.
 
Résultats
Le protocole descriptif "populationnel" italien a permis de confirmer globalement un cycle végétatif correspondant au cycle général du palmier dattier, avec diverses particularités dont certaines pourraient être locales :
– l’importance des inflorescences hors saison et la caractérisation de cette période de floraison hors-saison,
– l’importance du phénomène d’hermaphrodisme (avec plus de 10% des arbres mâles présentant un développement carpellaire pouvant aller jusqu’à la production de régimes parthénocarpiques),
– une nette différenciation dans la floraison entre les différents secteurs de l’échantillon,
– une différenciation encore plus prononcée dans la floraison entre les arbres mâles et femelles.
 
Phénologie italienne
 
BIBLIOGRAPHIE
CHEVALIER A. 1924. Dattiers à fruits comestibles cultivés sur la Côte d’Azur. In Revue de Botanique Appliquée et d'Agriculture Coloniale 1924 (188-198). Link:  gallica.bnf.fr
PINTAUD J.C. 2012. Suivi phénologique du palmier dattier: protocoles pour la caractérisation des cycles végétatifs et reproducteurs élaborés sur le site italien de Sanremo (2008-2011). Link: Version 2012.
PINTAUD et alii 2010. Phénologie du palmier dattier: caractérisation du cycle reproducteur au niveau populationnel sur un échantillon italien de phœnix dactylifera. Link: Pintaud 2010
Print Friendly, PDF & Email