Gabes

Pheno-Gabes-ensoleillement
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le palmier-dattier, Phoenix dactylifera, présente une diversité génétique exceptionnelle qui se traduit par l’existence d’une grande variation dans le phénotype au niveau phénologique (étalement de la floraison, fruits persistants ou non, etc.). Cette diversité nous a conduit à mettre en place des recherches comparatives visant à la description de son cycle reproducteur. L'un des enjeux de ces recherches concerne le réchauffement du climat et son impact économique pour les régions de production dattière. Il s'agit aussi de savoir si le palmier dattier pourrait être un indicateur fiable de ces mêmes changements.
 
Le protocole de suivi phénologique a été mis en place sur la station de Gabes, en Tunisie, à l’initiative du Laboratoire d'Aridoculture et Cultures Oasiennes de l'Institut des Régions Arides (IRA). Il concerne un échantillon de 70 palmiers, avec un sex-ratio équilibré (34 males et 36 femelles). La population femelle comprend des cultivars de palmier des oasis littorales comme Bouhattam, Lemsi, Rochdi, Eguiwa, Garn Gazel, etc., ainsi que quelques pieds Khalt. Les pieds males sont tous des pieds différents, puisqu'il n'existe pas de tradition de classification des palmiers males en Tunisie. Ils sont considérés comme issus de graines.
 
Les observations porteront sur les stades de fructification (apparition des spathes, des fleurs et des fruits). Ce dernier point sera développé afin de tenir compte des différents stades de maturation (nouaison, fruits verts, fruits colorés et fruits murs).
 
Située à une latitude de 33-53N, et à une longitude de 010-06E, la palmeraie de Gabès est caractérisée par des pluies irrégulières et rares. Les températures moyennes sont comprises entre 7,8°C à 17,4°C en hiver et 23,3°C à 36,6°C en été. L’air y est sec mais plus humide à proximité de la mer.
 
Print Friendly