OASIS DU SAHEL

De la Mauritanie au Niger: les routes caravanières du Sahara méridional
SAHEL carte wikipediaIll. en brun les régions dénommées ‘sahéliennes’ situées au sud du Sahara. Il s’agit de la zone de transition entre le désert saharien et les savanes africaines dites soudaniennes (Source Wikipedia sv. Sahel)
Isolées aux confins du Sahara et du Sahel, les palmeraies de ces régions remontent à une haute antiquité. Elles constituent par ailleurs des étapes historiques sur les routes caravanières du Sud Saharien. Dans certaines d’entre elles, des populations se sont sédentarisées. D’autres sont des oasis de cueillette, fréquentées par les nomades à l’époque de la maturation des dattes. Leur intérêt est grand pour la compréhension de la domestication du palmier dattier et l’histoire de sa biodiversité. Elles font actuellement l’objet de projets de recherches génétiques, notamment dans les réseaux partenaires de l’IRD. En hommage à l’ethnologue des sociétés sahariennes Pierre BONTE, récemment disparu, la liste Phoenix présente une bibliographie commentée des études conduites dans ces régions.

HOMMAGE

Pierre BONTE, l’ethnologue des sociétés oasiennes du Sahara méridional, est décédé à Paris le 4 novembre 2013. Rattaché au Laboratoire d'Anthropologie sociale (EHESS) et directeur de recherche émérite au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), il a plus particulièrement étudié les sociétés Touaregs Kel Geres du Niger (thèse de 3e cycle dirigée par André Leroi-Gourhan en 1971) et les Maures de l'Adrâr mauritanien (doctorat d'État, sous la direction de Claude Tardits et d’Emmanuel Terray en 1998). Au travers de ses publications et de ses cours, Pierre Bonte a élaboré une anthropologie comparative des sociétés nomades. Il a aussi codirigé, avec Michel Izard, le Dictionnaire de l'ethnologie et de l'anthropologie (1991), lequel demeure la principale référence en langue française.
 
Video : 3 questions à Pierre Bonte, spécialiste du Sahara (27 novembre 2012)
Interview de l'anthropologue Pierre Bonte, spécialiste des sociétés du Sahara, à l'Institut Français de Valencia, lors de sa conférence sur le thème des "tribus, frontières, états, perspectives géopolitiques ouest-sahariennes".
 
BIOGRAPHIE
Une biographie très documentée de Pierre Bonte est disponible ici:
OULD CHEIKH A. W. 2013. Pierre Bonte (1942-2013). CEMA (Centre d'études maghrébines en Algérie). Link: https://www.facebook.com/
 
Autres publications
BOULEIBA M. O.2012. L’émirat de l’Adrar Pierre Bonte en arabe. Link: http://sneibamohamed.over-blog.com/
GELARD M.L. 2010. BONTE Pierre 2008. L’émirat de l’Adrar mauritanien. H̱arîm, compétition et protection dans une société tribale saharienne. Paris, Karthala, 576 p. Link: http://africanistes.revues.org/
CASCIARRI B. 2006. Pierre Bonte, les derniers nomades (Paris, Solar, 2004, 223 p.). In Études rurales [En ligne], 175-176. Link: http://etudesrurales.revues.org/
 
BIBLIOGRAPHIE
Les principales publications de Pierre Bonte (soit près de 400 titres) sont recensées à cette adresse: http://las.ehess.fr/.
Dernière publication en date: «Le Sahara sous gouvernance marocaine. Identités et changement», à paraître chez Karthala (2014).
 
Publications en accès libre sur le web
BONTE P. 2009. Hélène Claudot-Hawad, ed., Berbères ou Arabes ?, L’Homme, 190 | 2009, [En ligne], mis en ligne le 25 mai 2009. Link : http://lhomme.revues.org/
BONTE P. 2009. Tassadit Yacine-Titouh, Si tu m’aimes, guéris-moi ! In: L’Homme, 190 | 2009, [En ligne], mis en ligne le 25 mai 2009. Link: http://lhomme.revues.org/
BONTE P. 2006. Anthropologie des sociétés nomades. Fondements matériels et symboliques. Cours, Un. Paris 8. Département de sociologie. 33 + 36 p.
* Link première partie : http://www2.univ-paris8.fr/
* Link seconde partie : http://www2.univ-paris8.fr/
BONTE P. 2006. Abderrahmane Moussaoui, Espace et sacré au Sahara. Ksour et oasis du Sud-Ouest algérien. In L’Homme, 177-178, janvier-juin 2006. Link: http://lhomme.revues.org/
BONTE P. 2003. Peter Loizos & Patrick Heady, eds, Conceiving Persons. Ethnographies of Procreation, Fertility and Growth. In: L’Homme, 165 | janvier-mars 2003, [En ligne], mis en ligne le 27 mars 2008. Link: http://lhomme.revues.org/15932
BONTE P. 2003. Stéréotypes dans les relations Nord-Sud. In: Hermès. Cognition. Communication. Politique, 2001, 30 n. s., s. dir. de Gilles Boëtsch & Christiane Villain-Gandossi », L’Homme, 165 | janvier-mars 2003, [En ligne], mis en ligne le 27 mars 2008. Link: http://lhomme.revues.org/
BONTE P 2002. L’esclavage. Un problème contemporain. In: L’Homme, 164 | octobre-décembre 2002, [En ligne], mis en ligne le 27 mars 2008. Link: http://lhomme.revues.org/
BONTE P. 2000. Faire fortune au Sahara. Permanences et ruptures. In Autrepart (16), 2000 : 49- 65. Link: http://horizon.documentation.ird.fr/
BONTE P., CLAUDOT-HAWAD H. 2000. Savoirs et pouvoirs au Sahara. Formation et transformation des élites du monde nomade chez les Touaregs et les Maures. Publié dans Elites du monde nomade touareg et maure (P. Bonte & H. Claudot-Hawad, dir.), Edisud/IREMAM, Aix-en-Provence, 2000, pp 5-13. Link: http://halshs.archives-ouvertes.fr/
BONTE P. 1984. L'émirat de l'Adrar. In: Journal des africanistes. 1984, tome 54 fascicule 2. pp. 5-30. Link: http://www.persee.fr/
BONTE P. 1981. La constitution de l'Émirat de l'Adrar. Quelques hypothèses provisoires. In: Revue de l'Occident musulman et de la Méditerranée, N°32, 1981. pp. 37-51. Link: http://www.persee.fr/
 
INTERVIEW
Video : Pierre Bonte. Le désert des nomades. Université de tous les savoirs (UTLS). 29 juin 2007 (Conférence de 90 mn)
L'un des traits qui caractérise l'adaptation des nomades à la rude vie dans les déserts est la mobilité. Au Sahara où j'ai mené mes recherches d'ethnologue, ils se déplacent de pâturages en pâturages, de points d'eau en points d'eau pour satisfaire les besoins de leurs animaux, chameaux, vaches, moutons ou chèvres qui ne pourraient survivre dans ce milieu difficile sans l'intervention de l'homme. La tente, cet abri mobile qu'ils transportent lors de leurs déplacements est l'emblème de leur mode de vie, artefact complexe malgré la simplicité apparente de sa construction.

 

SAHEL

Video: Timia oasis de l'Aïr Niger
 
Cette nouvelle page de notre site web offre une bibliographie commentée sur l’histoire des oasis du Sahel. Elle concerne uniquement des publications disponibles en ligne, qu’elle vise à mettre en valeur et en réseau, autour d’une description des principales oasis de ces régions et des sources relevant de leur histoire ancienne. Outre les témoignages archéologiques (dont les gravures rupestres), il s’agit principalement des mentions des historiens grecs et romains, mais aussi des survivances étudiées au siècle dernier par les ethnologues. Ci-dessous une brève présentation.
Accès direct à la page 'SAHEL' : http://www.listephoenix.com/?page_id=6687
 
SOMMAIRE
I. Description
II. Prehistoire
III. Antiquite
IV. Palmiculture
V. Rock Art
 
EXTRAITS
Le rôle des régions sahéliennes est méconnu dans l’histoire des civilisations, du fait de leur éloignement du bassin méditerranéen et de l’absence de textes. Elles auraient pourtant été l’un des plus anciens foyers de la révolution du néolithique. Les routes caravanières et leurs oasis remontent elles aussi à une haute antiquité. Le climat actuel du Sahara s'est en effet formé entre le Ve et le IIe millénaire av. J.-C, entrainant d’importants déplacements de populations.
 
Les routes caravanières et les oasis de palmiers-dattiers
Il semble qu'avant le 1er millénaire aucun trafic régulier de direction méridienne n'ait existé en Afrique occidentale. Des routes trans-sahéliennes sont cependant atttestées, mais seulement sur des axes parallèle ou oblique, situés entre les vallées du haut Nil et du Niger. Les 1ères routes caravanières ayant mis en contact direct l’Afrique occidentale et le Bassin Méditerranéen remonteraient au commerce du cuivre dans l’Antiquité. Les itinéraires caravaniers présupposent l’existence des oasis, et donc du palmier-dattier. La diffusion du palmier dans le monde saharien est généralement attribuée à l’arrivée, tardive, de populations qualifiées de Berbère par la littérature occidentale, un terme qui désigne l'ensemble de la population blanche du Maghreb au Sahel. Dans l’état actuel des recherches en matière de génétique, il existerait pourtant 2 foyers distincts de domestication : le foyer oriental situé autour du Golfe Persique, et le foyer occidental dont la localisation précise demeure inconnue pour le moment. Il pourrait s’agir de la zone sahélienne.
 
Les Touaregs et la domestication du dromadaire
On appelle Touareg les peuples nomades qui vivent de nos jours dans le Sahara central et méridional, soit près de 3 millions de personnes. Il s’agit de Berbères, de langue Tamashek, utilisant une écriture dénommée Tifinagh et portant souvent le voile dit "Taguelmust". Il est d’usage d’inclure aussi dans ces populations les anciens captifs des Touareg (nommés Bella ou Buzu) et les métis issus de l'union entre eux et les Touareg. Cette population est estimée à plus de trois millions d'habitants, répartis en Algérie, au Burkina Faso, en Libye, au Mali, en Mauritanie et au Niger. Les nomades de ces régions vivaient traditionnellement du pastoralisme et du commerce transsaharien ainsi que, plus marginalement, d’une petite production artisanale. Ils s’étaient plus particulièrement spécialisés dans l'élevage de dromadaires pour les caravanes. Domestiqué en Arabie aux environs de 2000 av. J.-C., et introduit en Afrique depuis au moins le Ve siècle av. J.-C., cet animal représente avec le palmier le principal pilier de l’économie caravanière. Il aurait toutefois été précédé sur la partie sahélienne de ces itinéraires par le cheval.
 
Le nomadisme pastoral et les oasis de cueillette
A côté des grands itinéraires transsahariens, l’existence d’un antique nomadisme pastoral de dimension régionale présente le plus grand intérêt, en ce qui concerne l’histoire de la domestication du palmier-dattier. Ces régions abritent en effet des oasis dites de cueillette, seulement occupées par les pasteurs à l’époque de la maturation des dattes. Ce type d’oasis, où l’on ne procède pas à la sélection de cultivars mais à la multiplication par semis, présente par définition une biodiversité importante et originale. D’autant plus que les régions occidentales du Sahel sont voisines de l’archipel du Cap Vert, où l’on trouve une autre espèce de palmiers du même genre Phoenix, P. atlantica, par ailleurs susceptible d’hybridation.

 

NETWORKS

Video. January 2014 (30). BAAZIZ M. Les endopeptidases permettent d'étudier la diversité génétique du palmier dattier (en arabe)
 
SOMMAIRE
1. NEWS
2. RECENSIONS
 
1.NEWS
August 2014 (3-8) International Branch 2014 Annual Meeting RPW (York-UK). Link: http://www.entsoc.org/
June 2014 (6) Da Salerno (Italy) parte la guerra al punteruolo rosso. Link: http://www.gazzettadisalerno.it/
May (16) ORISTANO (Italy) Prosegue la campagna di trattamenti fitosanitari finalizzata al contenimento della diffusione del punteruolo rosso delle palme. Link: http://notizie.alguer.it/
April (17) ORISTANO (Italy) La città sperimenterà per l’isola un sistema giudicato più efficace dei precedenti. Link: http://lanuovasardegna.gelocal.it/
April (14) OLBIA (Italy) Guerra dura al punteruolo rosso. Link: http://lanuovasardegna.gelocal.it/
 
2.RECENSIONS
May 2014 (21-25) Fête de la Nature. Smart’flore QRcode (France). Link: http://www.fetedelanature.com/
May 2014 (19-23) Palm Protect 4th Project meeting (Palermo & Catania Italy).  Alors que les dégâts causés par le papillon palmivore et le charançon rouge s’accentuent, un programme de recherche a été lancé contre ces ravageurs. Son nom : Palm Protect, il associe des chercheurs de six pays européens et deux pays du Proche-Orient. Link: http://portale.unipa.it/
May 2014 (10-12) EUNOPS XIV (Valencia, Spain) Meeting of the European Network of Palm Scientists. Link: http://eunops.org/meetings
May 2014 (8-10) FOUS DE PALMIERS (Nice, France) Assemblée Générale: session RPW. Link: http://www.fousdepalmiers.com/
April 2014 (5) Sanremo (Italy) Revival of the medieval tradition of palms. Link: http://www.sanremonews.it/
March 2014 (16-18) Abu Dhabi (UAE) 5th INTERNATIONAL DATE PALM CONFERENCE : SESSION RPW. Link: http://www.asrt.sci.eg/
March 2014 (14) INRA / FAO (Tunisie) Campagne massive de lutte contre le charançon rouge des palmiers. Link: http://www.webmanagercenter.com/
March 2014 (02-04) Biskra 2èmesJournées Euro-Maghrébines sur les Bio-Composites. Link: http://www.univ-biskra.dz/
February March 2014 (28-01) Société Botanique de France (Paris) Colloque ‘Les domestications des végétaux.’ Link: http://www.bium.univ-paris5.fr/
January 2014 DIADE (Montpellier France) : Un regard multidisciplinaire sur la domestication. Link: http://www.diade-research.fr/
January 2014 (31) Museo Bicknell (Bordighera-Italy) Presentazione di un progetto di lotta biologica contro il Punteruolo rosso delle Palme. Link: http://www.bordighera.it/
January 2014 (31) Musée Bicknell (Bordighera-Italy) Présentation d’un projet de lutte biologique contre le Charançon Rouge du Palmier. Link: http://www.bordighera.it/
January 2014 (29) Tunisie (Kebili) Une journée de formation sur les maladies du palmier dattier. Link: http://directinfo.webmanagercenter.com/
January 2014 (17) CIRAD (Montpellier) Colloque "herbiers". Link: http://www.tela-botanica.org/
January 2014 (14) Association Green Day (Maroc) 500 palmiers dattiers plantés dans la province d’Errachidia. Link: http://www.lematin.ma/
January 2014 (4) DIADE (IRD-FRANCE) / FACULTE DES SCIENCES DE TUNIS. Soutenance de thèse par Emira CHERIF : "Exploration des marqueurs moléculaires pour l'identification du sexe chez le palmier dattier, de la dioécie et de l'évolution des chromosomes sexuels chez quelques espèces." Link: http://www.diade-research.fr/

 
 

Print Friendly, PDF & Email
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.